Mont-bleu lointain

LA BELLE ET GRANDE REGION DE L'OUEST.

 

 

 

 occupent cette grande et belle région. Un royaume important au XVIIIe siècle avant la domination des Merina. Ils sont issus historiquement du clan ZAFIRAMANIA de la côte-Est qui a fondé 2 royaumes délimités:

 

                                                          BOINA au Nord.... ......BOINA au Sud                                           .

  

Chaque territoire est placé sous l'autorité traditionnelle d'un roi, une reine, un prince, princesse. Une région qui a reçu de tout temps l'influence  des européens commerçants qui les ont appris à manier des armes à feux et leur vendre des poudres et des balles pour échapper  à la domination des Merina et aussi à se protéger contre toute attaque étrangère. En plus des grandes cultures de riz, tabacs, coton, maïs, manioc et d'autres, ce peuple pratique également l'élevage extensif en priorité des zébus et la pêche en mer avec des boutres et des chaloupes qui servent à transporter des marchandises et des hommes vers les des Comores jusqu'en Afrique de l'Est. Ici, la chasse aux crocodiles rapporte aussi car la viande de ce reptile est très prisée des étrangers dans la capitale nationale.

 

 

 

De leur nom Saka...Lava  ils se disent Isaak ....Lava...longue.. lignée... donc Fils d'Abraham. Un peuple solide, intelligent, volontaire, qui avait su garder donc son indépendance  jusqu'au moment ou rebellions sur rebellions surgissaient chez les Boina et au royaume voisin des Menabe, obligeant la reine Tsiomeko à céder  à la France, en 1849 tous ses droits de souveraineté sur le pays de la côte Ouest et sur les îles Nosy-Be et Nosy-Komba.  La reine Ravahiny prêta serment de fidélité   au grand roi Merina Andriananpoinimerina; et son fils Radama 1er avait envahi  par la suite le royaume Boina , et ainsi  Majunga tomba dans les mains des Merina.

 

Nous avons vu dans notre précédent chapitre que cette côte Ouest est une terre de prédilection pour les grandes cultures : riz - tabac - coton - maïs - maniocs et bien d'autres. C'est aussi un grand territoire pour l'élevage extensif, en priorité des Zébus. On y pratique aussi la pêche en mer avec des boutres et des chaloupes qui servent également à transporter des marchandises et des hommes vers les îles des Comores jusqu'en Afrique de l'Est. 

 

 L'homme Sakalava est beau, robuste et fier. Mais la femme est reine, souveraine. Elle a toujours raison, elle détient l'argent. Lorsqu'elle quitte le mari, elle emporte tout : enfants, objets de la maison, vaisselle, sans oublier ses sourires, ses éclats de rires et de colères....En tout cas ce peuple est très  agréable à vivre.

 

Avec les Sakalava 18è ethnie Malgache, vivent quelques groupes :

 

Les VEZO :  concentrés aux environs de  Tuléar, dans des village fixes type traditionnel. PIeuple marin appartenant à l'ethnie Sakalava, Ils sont bons pêcheurs en haute mer, le soir, ils démontent les mâts de leurs leurs pirogues y ajoutent y ajoutent une perche prévue à cet effet. La voile sert de tente, un abri confortablement monté composé par les éléments de leur pirogue. Ils restent ainsi en communion de la mer dormant sur le sable à la limite des vagues dont le grondement vient les bercer, on peut dire que c'est ainsi la vie des hommes libres dont le ciel et l'horizon , toujours repoussés plus loin sont les limites.

 

Leurs pirogues sont construites avec un soin particulier. Si elles suivent un schéma général dans cette zone, elles offrent des particularités intéressantes : à la coque en V traditionnelle ils ajoutent des éléments fonctionnels ou décoratifs. ils utilisent 7 essences différentes de bois pour ce résultat.

 

Les Vezo ont le teint plus clair par rapport aux Sakalava,'ils seraient  issus des Vazimba aust  ronésiens qui avaient décidé d'émigrer  sur cette côte après avoir quitter la côte Est après leur arrivée dans  la grande île. Excellents marins, ils utilisent les pirogues à balanciers pour se déplacer. Grands pêcheurs avec le harpon, la pique, le filet. Intelligent, généreux, travailleurs, ce peuplade est le seul à ne pas pratiquer la circoncision dans le pays Malgache.

 

Dans ce même périmètre vivent aussi d'autres petits groupes d'origine Sakalava : MASIKORO - FIHERENA - KARIMBOLA.

 

A SUIVRE.

 

 

 

 

 

 



08/09/2019

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 5 autres membres