Mont-bleu lointain

LE ZEBU PATRIMOINE MALGACHE.

  

 

Qu'est - ce qu'un Zébu ?  c'est tout simplement un Bœuf à bosse. Dans les années 50 du siècle dernier, on disait  que Madagascar était plus riche en zébus qu'en hommes. Et la richesse d'un malgache se mesure au nombre de son cheptel en zébus.Il fait partie intégrante du patrimoine malgache, le parc à zébus est un signe de richesse, d'aisance, en quelque point de l'île que l'on se trouve. Il représente le statut social, le rang, permettant d'évaluer la fortune de chacun, le compte en banque ambulant sur lequel on tire. C'est dans le Moyen-Ouest qu'on en voit par milliers souvent en liberté et on peut se rendre compte de la grande diversité de leurs robes.Elles sont de milles couleurs, accompagnées de tout un ensemble de tâches..Chaque combinaison porte un nom et donne lieu à une classification compliquée. Chacun reconnait pourtant  son zébu entre mille. Les cornes aux formes élégantes sont très utilisées dans l'artisanat pour la fabrication des peignes et des objets de souvenirs. Les zébus participent à toutes les cérémonies traditionnelles, joyeuses ou graves, et c'est toujours comme victime expiatoire qu'il joue son rôle de première importance.  Il est toujours sacrifié suivant des rites compliqués. Au moment d'un enterrement les morceaux de sa viande sont sont traditionnellement attribués selon le rang social, la place dans  la cérémonie du jour. . et  les bucranes restent sécher sur la tombe. Blanchis par le soleil et les ans, ils témoignent de la richesse des offrandes et perpétuent à jamais la générosité des donateurs. Il existait des recueils de traditions orales faisant état d'une nomenclature spéciale pour les animaux de sacrifices et d'offrandes, dont les zébus royaux, réservés aux fastes de la dynastie, sélectionnés d'après les couleurs et les tâches de leur robe et une certaine conception du sacrifice fait du zébu un substitut de l'homme.  On le mange en repas de toute communion, après l'avoir partagé selon une hiérarchie précise. Oui, le zébu "OMBY" pour les malgaches  est autre chose qu'une viande de boucherie. Le zébu est un capital religieux (rituel), un capital social (le riche seul peut sacrifier plusieurs zébus bien nourris et régaler famille et village, dans les cérémonies coutumières  Dans les pays du sud et de l'ouest, seul est vraiment considéré adulte, viril et courageux, le jeune homme capable de voler les zébus du voisin.

Oui, le zébu est un personnage, un symbole, une garantie d'équilibre de la société Malgache. La bosse est  le morceau de choix puisque on la donne aux dieux, aux ancêtres, aux hôtes de marque).Cet animal  est également un outil précieux pour le paysan, il tire entre autres, les charrettes pour toutes sortes de transports, il piétine seul ou en troupeau les mottes de terre dans les rizières, jusqu'à ce qu'elles deviennent molles, onctueuses comme de la crème , prêtes à recevoir les tendres plants de pépinières, les semis repiqués par les femmes, et il donne du lait. A lui seul, cet animal enrichit l'homme de son vivant et nourrit  avec son propre corps son bourreau de maître qui ne lui donne que des herbes "fraîches ou séchées" et des coups de fouets.

 

Tout est utilisé dans un zébu : la peau, la viande, le sang, les os, les bucranes pour décorer les tombeaux . On dit que c'est le  roi RALAMBO qui avait appris au peuple malgache à manger de la viande de Zébu.



25/09/2019

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 5 autres membres