Mont-bleu lointain

LE CHANGEMENT DE NOM DU PRINCE ILAHIFOTSY ET SON REGNE.

    

 

 

 

 ILAHIFOTSY  changeait son nom  au moment de son sacre au Palais d'Ambohimanga. Il choisissait  ANDRIANAMPOINIMERINA littéralement : Le Seigneur au coeur de l'Imerina ou Le Seigneur aimé des Merina, afin de mettre un  terme toute suspicion sur son origine  (mi-Merina, mi-Anjozorobe), et surtout pour confirmer qu'il était  bien le fils de Rangoronimeria qui était d'Ambohitrabiby avant de devenir roi d'Anjozorobé , et  il appellait dorénavant sa première épouse Rabodonimerina.

 

D'après l'histoire connue une fois proclamé roi d'Ambohimanga en 1787, Andrianampoinimerina savait que ce n'était  pas tout de prendre le pouvoir, il fallait encore l'asseoir. Après les 7 premières années pacifiques de son règne, il entreprenait  des conquêtes. il savait trop bien la vraie paix était conditionnée par l'unification totale du pays telle qu'elle existait sous Andriamasinavalona. Il aimait répéter : "il est bon qu'il n'y ait qu'un seul roi pour donner la paix à l'Imerina. Voilà pourquoi je demande à dieu d'être le seul roi"....Ses visées allaient encore plus loin que l'Imerina. Il prononçait souvent ces mots "il faut que cette terre m'appartienne, la mer sera la limite de mon royaume".

 

Lorsque Andrianamponimerina  conquit Antananarivo après une bataille et une résistance acharnées Andriambotsimarofy quittait Antananarivo et poussait plus à l'ouest à Anosizato tandisqu'il installait son fils Ramaromanompo sous la protection des Manisotra à Ambohijoky. C'était des localités de l'Ambodirano.  A la mort de son père, Ramaromanompo venait prendre sa succession, ce qui ne faisait pas la joie de tous, bien au contraire. C'était le cas de Razakatahiny et de ses partisans qui refusaient de lui obéir et proposaient leur alliance à Andrianamponimerina. 

 

 Rabefiraisana envoyé pour le tester, le voyait en train de réunir les habitants de sa localité , Fandravazana, et les inciter à se mettre sous la protection du roi d'Ambohimanga. Kabary qui se basait sur la la célébrité et la puissance de celui-ci : "car la terre lui appartient".  Il renvoyait Rabefiraisana auprès du roi pour lui réitérer sa fidélité et sa bonne foi, et les autres petits royaumes avoisinants, il pensait à la réunification et la pacification de l'Imerina ravagé par des longues années de guerre. Il rassemblait   toute la population et choisissait  Antananarivo comme capitale de son royaume. Il nomme son Palais Mahitsielafanjakana qui se traduit littéralement aussi " Vrai-long-royaume ". Il loge ses femmes, ses enfants et ses proches parents dans les maisons serrées (trano-tokona) qui entourent le Palais d'Antananarivo.

 

Le roi plaçait  certains nobles  qu'il a chois parmi les  :" Andriatompokoindrindra, Andriandranando, Andrianamboninolona, Andriamasinavalona, Andriandoriamanjaka,  Zazamarolahy et Raberanto, à qui il distribue des terr pour demeurer au nord du Palais à Andohalo, dans des endroits limités et protégés par un fossé. Au sud du Palais, il place le VOROMAHERY MPIAMBINA " l'EPERVIER ROYAL" que l'on voit encore aujourd'hui. Ce monarque n'accepte pas des Hovas parmi les Loholona " les anciens", il refuse également les Devins de toutes sortes autour du Palais d'Antananarivo. Il redistribue de terres pour habiter aux restes des Nobles des 6 districts, aux Hovas et au Mainty enind-reny  en dehors d'Andohalo aux alentours des environs d'Atananarivo. Ce genre de distribution de terres qui distingue Antananarivo d'Ambohimanga.

 

Le nom du roi fut raccourci en Napoina ( prononcez Napouina) par les Français par commodité. Il conquit Antananarivo en 1794 et fut couronné roi. Contemporain de Napoléon Bonaparte, il ne savait pas lire ni écrire, son vouloir est d "étendre son royaume jusqu'à la mer qui est bien loin car Madagascar est une grande Île , il répétait  souvent " La mer sera la limite de ma rizière c'est à dire la limite de mon royaume ...  La terre est à moi et la famine est mon ennemi" et tout cela deviendra le Mot clé d'une DYNASTIE, le Maître Mot de l'unification du pays, l'instrument de l'identité malgache.

 

Après l'unification et la pacification de l'Imerina, Napoina s'appliquait  à la réunification de le la grande île et à sa pacification soit par guerre ou par diplomatie. Il fait rayonner ses armes, sagaies, marchandages, ruses, persuasion, et puissamment aidé par ses ennemis d'hier tels les vaillants Anteroka, les Manisotra, il tournait ses armes  contre les Sihanaka du Nord, Anjozorobe et Antoby, qui tombaient entre ses mains et les Skalava, les Sihanaka de l'Est se rallient directement à lui.

 

A suivre...

 

 

 

 



23/09/2019

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 5 autres membres